Un refuge écologique au Goûter

Vous avez l’habitude de visiter ce blog pour prendre des informations sur l’habitat écologique. Mais aujourd’hui, nous parlons d’une habitation d’un autre type: un refuge en montagne. Celui ci culmine au pied du Mont Blanc, à exactement 3835 mètres d’altitude. Son nom est le refuge du Goûter. Il peut accueillir 100 personnes à ce jour, puis 120 alpinistes en 2013. Il est pourvu d’une architecture tout à fait étonnante, mais c’est surtout une exemplarité environnementale sans précédent!

Ancien refuge du Gouter

Ancien Refuge du Gouter

Le refuge du Goûter a nécessité 6 ans d’études et 3 années de travaux. Ce fut un chantier particulièrement difficile puisque situé en très haute montagne, et se déroulant sous des températures pouvant parfois descendre jusqu’à -20 degrés. Le refuge du Goûter est désormais un bâtiment HQE en montagne qui s’intègre parfaitement à son environnement.

Le choix des matériaux fut prépondérant pour réduire l’empreinte carbone du bâtiment. Les espèces locales de bois (épicéa, sapin blanc et mélèze) ont été directement prélevées dans les forêts communale de Saint-Gervais. Une fois coupées, les différentes essences de bois ont été assemblées dans la vallée de Chamonix, d’où une réduction de 30% sur le transport vers le chantier (et des émissions de CO2). Quand on parle de transport, c’est en fait de l’héliportage.

Nouveau Refuge du Gouter

Nouveau Refuge du Gouter

Des solutions techniques plus traditionnelles employées pour la construction de bâtiments HQE furent utilisées : l’énergie solaire pour palier aux besoins en électricité et chauffage, la pose de triple vitrage pour améliorer l’isolation thermique. Il faut noter également l’installation d’une ventilation « double-flux », elle récupère la chaleur de l’air expulsé du refuge pour mieux la restituer.

La grande trouvaille écologique des architectes du refuge du Goûter c’est la manière dont a été élaboré l’alimentation en eau: à plus de 3800 mètres, trouver de l’eau à l’état liquide s’avère impossible avec une température moyenne annuelle de -8 degrés. Les concepteurs du bâtiment ont alors imaginé un « fondoir à neige ». Ce sont des capteurs solaires qui transmettent la chaleur au fondoir, où la neige s’accumule au fil de l’hiver, pour la faire fondre et diriger l’eau vers le circuit de distribution du refuge. Il faut noter que toutes les eaux usées du refuge du Goûter sont filtrées et profitent d’un traitement UV avant d’être rejetées dans la montagne.

 

Le refuge va ouvrir à la fin de ce mois d’août. Malheureusement, l’inauguration officielle est annulée à cause d’une brouille entre divers acteurs locaux. On annonçait la présence de la ministre des Sports, mais elle n’a pas eu l’autorisation de se faire déposer en hélicoptère au pied du refuge.

Pour les plus courageux d’entre nous, ce beau refuge écologique est à visiter sans attendre. Faites nous part de vos photos et remarques si vous avez l’occasion de séjourner au refuge du Goûter, dans la vallée de Chamonix!

Derniers commentaires

  1. gold account 1 septembre 2012
  2. admin 6 septembre 2012

Participez à la discussion en laissant un commentaire